CABINET DE PSYCHOTHERAPIE ADAM-STANIC
CABINET DE PSYCHOTHERAPIE ADAM-STANIC

LA PLEINE CONSCIENCE

(Mindfulness)

         

     La pleine conscience désigne une pratique méditative et plus largement, un état de conscience selon lequel l'instant présent est vécu délibérément et sans jugement (Jon Kabat Zinn).

 

 

     Dans les années 1970 et après avoir exploré en profondeur les traditions méditatives bouddhistes, le Dr Kabat Zinn est revenu aux Etats Unis créer une clinique de réduction du stress par la pleine conscience. Depuis ce sont des centaines de cliniques et hôpitaux dans le monde qui ont intégré cette approche dans leur offre de soin (cancérologie, cardiologie, psychiatrie, addictologie, douleur...).

Dénuée de tout rituel religieux, elle consiste principalement en un entraînement attentionnel et se transmet au départ selon un programme précis durant 8 semaines.

 

     Ce programme permet d'acquérir les bases de la méditation et de ressentir les bienfaits de sa pratique.

Les neuro-sciences attestent d'ailleurs de l'augmentation de certaines aires cérébrales après quelques semaines seulement (zone de résistance à la douleur, zone associée aux émotions positives).

 

     La pleine conscience fait partie intégrante de la troisième vague des thérapies cognitivo-comportementales selon laquelles il importe de travailler l'acceptation.

Le constat ayant été fait que pour établir des changements, il faut d'abord avoir bien effectué et accepté l'état des lieux existant ; et que la lutte ou l'attente de vivre quelque chose de différent aura tendance à renforcer l'état de mal être.

 

     C'est ce que permet la pratique de la pleine conscience qui n'est ni un repli ni une hyper concentration mais plutôt une observation attentive des phénomènes internes (pensées, émotions, sensations corporelle ) et externes (stimuli de l'environnement).

 

 

"On ne peut pas arrêter les vagues mais on peut apprendre à surfer".

                                                                                                              Jon Kabat Zinn

 

 

Présentation de la MBCT : 

(commentaire tiré du site de l'ADM - www.association-mindfulness.org)

 

     La MBCT (Mindfulness Based Cognitive Therapy) ou Thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la prévention des rechutes dépressives est un protocole de 8 séances de 2 heures 30 chacune dont l’intérêt a été validé pour la prévention des rechutes dépressives chez des personnes ayant connu au moins trois épisodes dépressifs. On a montré un taux de rechute diminué de 50% et une durée entre les rechutes significativement allongé (Bondolfi et al, 2009). Il s’agit d’une thérapie de groupe basée sur le programme MBSR (Mindfulness Based Stress reduction program) de Jon Kabat Zinn et qui intègre des éléments de thérapie cognitive et comportementale pour la dépression.

Les cognitivistes qui ont élaboré ce programme (Zindel Segal, John Teasdale et Mark williams) ont montré qu’il existait une réactivité cognitive accrue chez les personnes dépressives, expliquant les rechutes de plus en plus fréquentes après chaque épisode. Ils se sont donc intéressés à la méditation telle qu’elle était enseignée dans la MBSR  comme moyen de se distancier des pensées et stopper le processus des ruminations.

C’est ainsi qu’est née la MBCT où l’instructeur enseigne progressivement ce type de méditation aux participants. Il explicite ensuite de manière pédagogique ce que sont les ruminations dépressives et les signes cliniques de cette maladie, leur apprend à utiliser la pleine conscience au quotidien comme « baromètre » de l’humeur et des pensées pour adopter des stratégies plus efficaces avant que la dépression ne s’installe.

Même si les indications de ce programme sont en train de s’élargir (application aux addictions par exemple ou aux troubles alimentaires), il n’a pour l’instant été validé que pour la prévention des rechutes dépressives. Par ailleurs les patients qui font ce programme doivent être en période de rémission car il est très difficile de faire ce programme dans un état dépressif majeur (difficulté de concentration, ruminations trop importantes).

L’enseignement de la méditation est un point essentiel du programme et les instructeurs ont eux-mêmes une pratique régulière afin d’avoir une connaissance réelle du fonctionnement de l’esprit et également une attitude d’accueil indispensable pour incarner le message fondamental de la MBCT : l’acceptation inconditionnelle de ce qui est.

En effet, un autre élément crucial pour expliquer l’intérêt de cette thérapie, c’est que les auteurs ont montré que les ruminations dépressives étaient liées à la non acceptation des états émotionnels douloureux et la mise en place de stratégies de lutte et de résolution de problème pour quitter ces états douloureux. Ces stratégies inefficaces conduisent à l’épuisement et au sentiment d’échec qui accompagne la dépression.

Ainsi ce programme allie une vraie pédagogie sur ce qu’est la dépression et ses causes, la pratique de la méditation, l’acceptation inconditionnelle de soi et du monde tel qu’il est et la mise en place de stratégies concrètes lorsque la dépression menace.

Il est recommandé d’avoir un suivi spécialisé par un professionnel de la dépression pour bien poser l’indication de cette thérapie et pouvoir évaluer avec lui les risques de rechute car comme nous l’avons souligné, il persiste un risque de rechute. Par ailleurs il y a parfois des comorbidités associées à la dépression qui peuvent nécessiter d’autres types de traitements.

     Un entretien préalable est nécessaire (possible par téléphone) avant toute inscription au groupe MBCT afin dévaluer la motivation, la cohérence de la démarche...

(A noter qu'il est contre-indiqué de participer en cas d'épisode dépressif majeur).

 

     Après le programme, celles et ceux qui le souhaitent peuvent participer à des séances mensuelles de maintien de la pratique, ainsi que des journées trimestrielles organisées par l'association AIM 49.